· 

Rencontre avec l'enfant terrible

 

Septembre 2014, j'emménage à Bruxelles.

 

Ne connaissant pas grand monde, je me suis inscrite pour participer à un défilé et j'allais en voir du monde ! Au casting, j'ai rencontré Bambi. Cette grande meuf d'1m80, blonde, comédienne, prof de philo et surtout un peu fofolle. Bambi, elle n’aime pas trop les filles, enfin elle m'a direct mise au courant que les copines meufs ce n’est pas son truc. Mais heureusement pour nous, ça a collé !

Nous nous étions inscrites à ce défilé dans une certaine catégorie, une catégorie que l'on nomme "Plus Size", "Curves", "Grande taille". Bien que Bambi ne fasse qu'une petite taille 40 pour son mètre 80 mais bon, ça c'est un autre débat. Le but ici c'était de faire un grand pas dans cette longue quête qu'est l'acceptation de soi et surtout de son corps. Bambi elle a « déjà » 30 ans et elle était en pleine révolution dans sa tête. Merde il est temps que j'me kiffe maintenant car c'est ce que je suis et ça ne changera pas. 

 

YOU ARE REAL

 

Cette série d'images c'est pour moi un hommage à la femme. Toutes autant que vous êtes. Fuck aux fameux dictats que la fashion sphère nous impose. Que vous soyez trop grandes ou trop petites, trop grosses ou trop minces, trop blanches ou trop foncées, vous êtes vous et commencez d'abords par là. Je pourrais tout masculiniser, on vous oublie un peu trop à ce niveau-là chers messieurs. On pense être les seules à être mal dans notre peau parce qu'on a de la cellulite et pas vous, veinards !

 

Ces images sont le début d'une série en construction qui s'intitule " You are real " / " Tu es réel ". Ce qui est réel c'est ce qui existe en fait, par opposition à ce qui est imaginé, rêvé. Cessons de s'imaginer des cuisses plus minces, un cul plus bombé, un nez moins long, des doigts de mains moins boudinés. En tant que photographe, je peux vous dire qu'une imperfection peut-être un coup de cœur et être sublimée. Vous remarquerez que dans mes images de mode, mes modèles sont souvent "réels" ce qu'on appelle dans le milieu des "people", des gens "normaux" quoi. J'aime ce décalage. On m'a déjà refusé la publication d'une série car les modèles n’étaient pas un standard de la mode. En fait, j'en suis plutôt fière.

 

 

Allez, place à un peu de seins et de fesses !  

 


 

Ces images ont été réalisées à la lumière du jour dans l'appartement de Bambi qu'elle nomme si joliment "Le Nuage". Je l'ai un peu prise au dépourvu entre sa session de sport, une douche et un cours de ragga dance hall. 

Commentaires: 3
  • #3

    Natacha (mercredi, 08 février 2017 10:13)

    En plus d'être bonne photographe tu as une sacrée plume.

  • #2

    Bambiche (mercredi, 25 janvier 2017)

  • #1

    Charlotte (mercredi, 25 janvier 2017 14:23)

    Waw ... Intense.